Théâtre

Lecture de la pièce « l’Un de nous deux » de Jean-Noël Jeanneney le 2 février à l’occasion du festival « mémoire blessées » au Théâtre de Saint Gervais à Genève

Lecture théâtrale de la pièce l’Un de nous deux écrite par Jean-Noël Jeanneney, en sa présence, par Michel Cassagne, Armen Godel et Philippe Madagascar, le jeudi 2 février à 20h, au 2ème sous sol du Théâtre de Saint-Gervais, à Genève, à l’occasion du festival « mémoires blessées ». Retrouvez ici l’intégralité du programme du festival  Adresse : Théâtre…

Lire la suite

Mise en espace de la pièce « L’un de nous deux » écrite par Jean-Noël Jeanneney le 5 décembre au Théâtre 14 à Paris

La pièce l’Un de nous deux écrite par Jean-Noël Jeanneney est mise en espace le 5 décembre à 21h au Théâtre 14, à l’occasion de la soirée organisée par le Magasin d’Ecriture Théâtrale. Elle est interprétée par Benoît Solès et Emmanuel Dechartre selon une mise en espace de Jean-Claude Idée. La pièce est une confrontation de deux…

Lire la suite

Uno di noi due. Dialogo in tre atti

Portaparole, mars 2012.

L'édition italienne, traduite par A. Pavia.

Siamo al 27 e 28 giugno 1944 e questo è un dialogo immaginario tra Léon Blum e Georges Mandel, consegnati dal regime di Pétain ai Tedeschi e internati in una piccola casa annessa al campo di concentramento di Buchenwald. Lì hanno vissuto insieme quasi quattordici mesi, a partire dalla primavera del 1943. Venuti a conoscenza della morte di Philippe Henriot, ministro dell'Informazione del governo di Vichy, messa in atto dalla Resistenza il 28 giugno 1944, entrambi capiscono che uno di loro verrà giustiziato. (…)

Lire la suite

Voyage en Roumanie

Voyage en Roumanie du 21 au 24 septembre 2011, à l'occasion de la représentation à Sinaia de la première représentation de la pièce "L'un de nous deux", en français, le 22 septembre.

 

                 

 

>> Plus d'information

Lire la suite

A Tale of Two Prisoners

Article de Benjamin Ivry parut en ligne dans la revue Forward, le 27 juillet 2010.

>> Retrouver l'article en ligne

The historian Jean-Noël Jeanneney is mostly known as the author of “Google and the Myth of Universal Knowledge: A View from Europe” (University of Chicago Press), a 2006 attack on the search giant’s book digitization project. (…)

Lire la suite

L’un de nous deux – Lecture de la pièce de théâtre

Lecture par Jean Kergrist et Jean Lebrun, le 19 juin à 17h, au Théâtre à l'Italienne de Saint-Dizier.

Après la lecture au théâtre, Jean-Noël Jeanneney s'entretient avec ses lecteurs et spectateurs à la librairie Larcelet à 19h. 
(46 avenue de la République, Saint-Dizier)

 "Il est toujours permis à l'Histoire d'opposer des hypothèses au destin". La Résistance à la défaite, par exemple. (…)

Lire la suite

L’un de nous deux

Marc Riglet, Lire, juin 2010

Mandel et Blum, enfermés à Buchenwald : Jean-Noël Jeanneney imagine leurs conversations avec finesse dans L'un de nous deux…Dans le superbe dialogue à quatre personnages pour deux récitants imaginé par Jean-Noël Jeanneney, on voit alors s'affronter puis progressivement se répondre l'idéal républicain et l'espérance socialiste ; l'ordre, garant des libertés, et l'égalité, passion sociale ; la nation, espace de la démocratie, et l'internationalisme, horizon d'une humanité réconciliée…Souhaitons que ces profondes méditations des deux plus nobles figures de notre histoire politique, écrites pour être dites, soient un jour montées sur quelques planches et jouées par deux grands acteurs que la connaissance de l'histoire inspirerait et que l'émotion étreindrait.

Lire la suite

L’un de nous deux

Rome, Portaparole, collection I venticinque, numéro 13, novembre 2009, 84p 

>> L'article de Robert Solé dans Le Monde des Livres du 18 décembre 2009

>> Le commentaire de Thomas Legrand sur France Inter le 15 janvier 2010 

>> L'article de Laurent Theis dans Le Point du 28 janvier 2010, N°1950

>> Commentaire sur le Blog de Pierre Assouline

>> Commentaire sur le Blog de Jean Glavany, député des Hautes-Pyrénées

>> Article d'Elie Barnavi dans Marianne

>> Article de François Busnel, dans l'Express du 5 mai 2010

>> Article de Bernard Besserglik, dans le Times Literary Supplement du 1er octobre 2010

 

Le 27 et 28 juin 1944, Léon Blum et Georges Mandel ont une conversation imaginaire. Livrés par le régime de Pétain aux Allemands, emprisonnés dans une petite maison proche du camp de concentration de Buchenwald, à partir du printemps 1943, ils confrontent leurs visions du monde et de la politique, se référant pour l'un à Jaurès, pour l'autre à Clemenceau.

Mandel – Je crains plutôt Pétain, si nous lui sommes livrés.

Il nous hait, vous et moi, et toute sa camarilla avec lui. II vous hait parce que c'est l'armée qui a perdu la guerre, et pas le Front populaire et parce qu'il sait que vous le savez. (…)

Lire la suite