Les groupes de travail

Sous la présidence d'un membre du conseil d'administration d'Europartenaires ou d'une haute personnalité extérieure, et sur un enjeu européen stratégique (transition énergétique, marché européen des brevets, financement des PME, politique de la ville...), plusieurs experts et personnalités politiques se réunissent, selon un agenda de travail étalé sur plusieurs mois, afin de formuler des propositions politiques dans le cadre de rapports publiés. Ceux-ci sont communiqués aux hauts responsables du monde politique, économique et social européens, ainsi qu'aux relais d'opinion. Ils trouvent souvent écho dans le cadre d'un séminaire ou d'un colloque.

— Groupe de travail 2015 —

Énergie, climat et prospérité

L'Europe attend des décisions fortes

 

Avec le soutien de la Caisse des Dépôts

Dans le contexte de la COP21 et face à la nécessité de donner à l'Europe un grand défi mobilisateur, Europartenaires a réuni de mars à septembre 2015 un groupe de travail de haut niveau sur la question de la transition énergétique. Le rapport ouvre plusieurs pistes de réflexion pour la mise en œuvre d'une politique énergétique et environnementale européenne à la fois ambitieuse et compatible avec les objectifs de sécurité d'approvisionnement et le besoin impératif de croissance, c'est-à-dire la prise en compte des coûts. La lutte contre le changement climatique est envisagée comme une occasion majeure de renouer avec la prospérité et de galvaniser les efforts communs.

Présidé par Claude Mandil, ancien directeur général de l'Agence internationale de l'énergie.

Avec Marie-Claire Aoun, directrice du Centre Énergie, Institut français des relations internationales, Dominique Auverlot, chef du département développement durable, France stratégie, Michel Derdevet, secrétaire général d'ERDF, Bettina Laville, conseillère d’État, présidente fondatrice du Comité 21, Alexandre Malafaye, président du think tank Synopia, Fabien Roques, professeur associé à l'université Paris-Dauphine, Denis Simonneau, président d’Europanova, Claire Tutenuit, déléguée générale, Entreprises pour l'Environnement. Avec la participation de Pierre Ducret, contrôleur général, conseiller Climat et COP21 pour le Groupe Caisse des Dépôts, Didier Houssin, président d'IFP Énergies nouvelles, Richard Lavergne, conseiller du directeur général de l'énergie et du climat, ministère de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie, Colette Lewiner, conseillère du président de Capgemini sur les questions liées à l’énergie et aux utilities, Eszter Patay, conseillère des présidents d'Europartenaires.

Le rapport fut présenté lors d'une conférence de presse le lundi 28 septembre 2015 à la Représentation de la Commission européenne à Paris.

 

Télécharger le rapport du groupe de travail

Français

English

Deutsch

 

Lire la tribune d’Élisabeth Guigou, Jean-Noël Jeanneney et Claude Mandil

« L'énergie : Europe, encore un effort ! »

Publiée sur Le Huffington Post, le 27 novembre 2015

2011-2012

« Créer les infrastructures d'une véritable économie de la connaissance en Europe »

En partenariat avec la Caisse des dépôts

  • Europartenaires s'est associée à la direction de la propriété intellectuelle de la Caisse des Dépôts et Consignations pour mener une réflexion de fond sur l'enjeu fondamental de la protection de la propriété intellectuelle, la création d'un fond européen pour les brevets.
  • Présidé par Bernard Soulage, vice-président du Conseil régional de Rhône-Alpes, avec Pervenche Berès, Françoise Castex, Alain Claeys, Josette Durrieu, Geneviève Fioraso, Jérôme Lambert, Christian Paul, Daniel Paul, Christian Pierret, Michèle Rivasi, Catherine Trautmann, Bernadette Vergnaud, Henri Weber et Richard Yung.

2002-2004

« L'enjeu européen des services d'intérêt général »

  • Les défis de la construction européenne touchent toutes les activités publiques et privées. Pour le traditionnel "service public", la conversion et l'élargissement dans la notion communautaire de "service d'intérêt général" peut être une étape utile et un nouveau point de départ pour le projet européen;
  • Présidé par Christiant Vigouroux, conseiller d'État, avec Pierre Bauby, Vincent Champain, Mireille Flam, Paulette Guinchard-Kunstler, Philippe Herzog, Guy Juquel, Christian Lannelongue, Jérôme Lenoir, Claude Martinand, Jean-Pierre Moussy, Bart Ouvry, Evelyne Pichenot, Lucile Schmid et Christian Stoffaës.

2000-2002

« Les femmes dans le monde du travail dans l'Europe de demain »

En partenariat avec la Friedrich-Ebert Stiftung

  • Dans le cadre de sessions de travail tri-nationales, le projet entendait contribuer à favoriser les échanges sur les thèmes importants pour l'avenir et à créer les réseaux nécessaires pour obtenir un rapprochement des sociétés civiles en Europe.
  • Avec une trentaine de participantes, dont Paulette Guinchard-Kunstler, vice-présidente de l'Assemblée nationale, Ulrike Mascher, secrétaire d'Etat parlementaire auprès du ministère fédéral allemand du Travail et des Affaires sociales, et Margret Mönig-Raane, vice-présidente du syndicat italien ver.di.

2007-2008

« Plus d'Europe pour l'énergie »

En partenariat avec RTE

  • L'énergie soulève plus que jamais des questions de choix de société et, en ce sens, elle est éminemment politique. Progresser vers un nouvel ordre énergétique soutenable demande avant tout de clarifier les enjeux autour de la notion d'intérêt général. Cette question dépasse les principes d'initiative individuelle qui président à la mise en place d'un marché concurrentiel et s'inscrit dans les choix plus large, renvoyant l'homme à son destin.
  • Présidé par Jacques Percebois, professeur d'économie et directeur du CREDEN, et Christiant Vigouroux, conseiller d'Etat, avec Michel Colombier, Stéphane Cossé, Michel Derdevet, Benoît Esnault, Bruno Léchevin, Rolf Linkhor, Florie Mazzorana-Kremer, Stéphane Rodrigues et Fabien Roques.

2003

« France et Allemagne en Europe : le leadership se mérite »

  • Le groupe de travail cherchait à répondre à quatre questions. Tout d'abord, la relation franco-allemande a-t-elle encore une légitimité dans l'Union élargie ? En second lieu, pourquoi les initiatives récentes des deux pays ont-elle suscité de si vives critiques ? Que recouvre le concept "d'avant-garde" ? Enfin, comment agir pour renouveler la relation bilatérale ?
  • Avec Sylvie Goulard, Jacqueline Hénard, Thomas Klau, André Loesekrug-Pietri, Nikolaus Meyer-Landrut, et avec le concours de Tjark Egenhoff.